La Fondation de Recherche sur l'Hypertension Artérielle
 
La Fondation de Recherche sur l'Hypertension Artérielle - 5 rue des Colonnes du Trône 75012 Paris(France)
Tel. 01.43.87.81.86 - Fax 01.43.87.81.89 - Courriel : contact.frhta@frhta.org
Recherche

Projets

Liste des projets de recherche en cours de financement par la FRHTA

Remodelage micro-macrovasculaire et déclin cognitif dans l’hypertension artérielle

du 16/09/2014
Remodelage micro et macrovasculaire et déclin cognitif dans l’hypertension artérielle

1- Résumé grand public
2- Résumé scientifique


Nadjia KACHENOURA

1- Résumé grand public

Avec le vieillissement de la population, 80 millions d’individus seront victimes de démences en 2040, soit 3 fois plus qu’en 2001. On sait aujourd’hui que l’hypertension artérielle, qui est une maladie très fréquente, a des effets néfastes sur nos artères car elle les fragilise et modifie leur fonctionnement. Ces modifications sont observées à la fois sur les grosses artères qui se trouvent à la sortie immédiate du cœur mais aussi sur les petites artères qui alimentent nos organes et tissus, notamment notre cerveau. On sait explorer l’atteinte des artères de gros calibre et on a montré que celle-ci était liée à une diminution des capacités cognitives se traduisant par des pertes de mémoire, mais le lien entre ces atteintes et les lésions cérébrales qui précéderaient le déficit cognitif, n’est pas encore bien connu. En effet, le lien entre l’atteinte des artères de petit calibre et le déclin cognitif a été très peu exploré car il était jusque maintenant difficile d’accéder à ces petits vaisseaux avec des méthodes non-invasives et sans risque pour le patient. Or, c’est aujourd’hui possible grâce à l’imagerie optique qui nous permet de mesurer le calibre et même l’épaisseur de la paroi des artérioles de l’œil avec une très bonne précision. Cette avancée technologique peut donc nous aider à comprendre le lien entre l’atteinte des petites artères et la survenue des déficits cognitifs chez le sujet âgé et hypertendu. Pour bien comprendre ce lien, on l’étudiera dans le contexte de nos connaissances physiologiques, c’est-à-dire en rapport avec l’atteinte des grosses artères et l’apparition des lésions cérébrales, qu’on peut aujourd’hui caractériser en Imagerie par Résonance Magnétique avec une excellente précision. Si les liens avec le déclin cognitif sont avérés, cette étude fournira aux médecins qui travaillent sur l’hypertension et la démence de nouveaux outils pour tester leurs thérapies, dans le but ultime d’éviter les troubles cognitifs et pertes de mémoires et prolonger la durée du vieillissement en bonne santé.

2- Résumé scientifique.

En raison du vieillissement de la population, le nombre d’individus victimes de démences va passer de 25 millions en 2001 à 80 millions en 2040. La prévention des troubles cognitifs et de la démence représente donc un enjeu de santé publique majeur. En effet, l’identification et la prise en charge des facteurs de risque de ces affections invalidantes doit être une priorité, afin de définir des outils de prévention précoce dans le stade pré-démentiel.

Récemment, les facteurs de risque vasculaires ont été associés au déclin cognitif ou à la survenue d’une démence vasculaire ou dégénérative. Ces considérations sont majeures dans le cadre de l’hypertension artérielle dont l’interaction avec l’âge et les autres facteurs de risque cardiovasculaire accélère l’altération des grandes et petites artères. De nombreuses études indiquent une association entre l’hypertension artérielle et les altérations cognitives ou la démence.

Alors que les associations entre la rigidité des gros troncs artériels et les troubles cognitifs ont été récemment décrites il existe très peu de données chez l’homme sur les associations entre la microcirculation et les troubles cognitifs, principalement en raison de la nature invasive des techniques précédentes. L’évaluation non invasive du remodelage micro-vasculaire est maintenant possible grâce à l’optique adaptative (OA) qui est une technique d’imagerie haute résolution de la microstructure de la rétine et de sa structure pariétale vasculaire. Par conséquent, notre objectif principal est de déterminer les relations entre le remodelage des artérioles rétiniennes et la fonction cognitive chez les patients hypertendus. Nous étudierons également le lien entre les altérations micro-vasculaires et la rigidité de l’aorte ainsi que les lésions cérébrales. Les mesures aortiques et cérébrales seront obtenues de manière précise et non-invasive en imagerie par résonance magnétique.

Notre projet est basé sur le rôle majeur de l’élasticité et du remodelage des grandes et petites artères sur le vieillissement cognitif. Il bénéficiera des dernières innovations techniques non-invasives et précises telles que l’IRM et l’optique adaptative. Ainsi, compte tenu de la prévalence croissante de l’hypertension et de la démence, l’impact de nouveaux traitements ou d’une stratégie thérapeutique en prenant en compte de nouveaux éléments physiopathologiques révélés par cette recherche pourrait avoir d’importantes conséquences sur la santé publique en réduisant l’incidence des troubles cognitifs chez les patients hypertendus âgés.




Enregistrer

Dernière modification 12/10/2016

 
Retour | 
SPECIALISTES DE L'HTA
Société Française d'Hypertension Artérielle
Comité Français de Lutte Contre l'Hypertension Artérielle
NEWSLETTER - LA LETTRE DE LA FRHTA
Courriel

inscription     désinscription
HONCODE
RETROUVER NOUS
Facebook Facebook
Last update 15/05/2017 | Concept & Development by Cosmo | HDP