La Fondation de Recherche sur l'Hypertension Artérielle - 5 rue des Colonnes du Trône 75012 Paris(France)
Tel. 01.43.87.81.86 - Fax 01.43.87.81.89 - Courriel : contact.frhta@frhta.org

Notre gouvernance

Notre gouvernance

Notre gouvernance
La Fondation de recherche sur l’Hypertension Artérielle, reconnue d’utilité publique par décret du Ministère de l’intérieur le 21 Août 2006, est organisée autour d’un(e):


Conseil d’administration


Le Conseil d’administration est l’organe de décision suprême.
Il joue le rôle essentiel dans la définition de la stratégie. Il approuve les comptes, vote le budget et s’assure que l’activité est en conformité avec les lois, les règlements, les codes de déontologie en vigueur.


Assemblée de Fondateurs


L’assemblée des Fondateurs comprend les représentants dûment mandatés des personnes morales fondatrices.

L’assemblée des fondateurs a pour missions :
  • Définir les finalités et les orientations stratégiques des fondateurs,
  • Désigner les membres du collège des fondateurs dont deux au moins doivent être choisis parmi les premiers fondateurs,
  • Proposer au conseil d’administration les membres du collège des personnalités qualifiées,
  • Peut proposer au conseil d’administration des candidatures pour participer aux différents comités de la fondation.


Conseil Scientifique


Les membres du Conseil scientifique, au nombre de quinze, sont nommés par le Conseil d’Administration sur proposition du Président de la Fondation. Le mandat des membres est de trois ans renouvelable.

Dans le cadre des activités scientifiques de la Fondation, le Conseil Scientifique peut ordonner la constitution de groupes de travail chargés d’une mission ponctuelle clairement établie. Le groupe de travail peut avoir pour objectifs la réflexion sur une problématique ou un thème déterminé, la conduite d’une étude ou d’un projet à part entière, la communication avec d’autres structures en rapport avec les objectifs ou projets scientifiques de la Fondation.

Les statuts de la Fondation ont été définis sur la base du modèle-type diffusé par le Ministère de l’Intérieur.



Le mot du Président


Professeur Xavier Girerd, qui êtes-vous?


Je suis cardiologue et professeur de thérapeutique à la faculté Sorbonne Université Médecine à Paris, responsable de l’unité de prévention des maladies cardiovasculaires dans le pôle cœur et métabolisme du Groupe Hospitalier Pitié-Salpêtrière à l’Assistance Publique Hôpitaux de Paris qui est reconnue comme Hypertension Excellence Center par l’European Society of Hypertension.

Actuellement Président de la Fondation de Recherche sur l’Hypertension Artérielle (FRHTA), j’ai été Président de la Société Française d’Hypertension Artérielle (SFHTA).

Je suis également membre titulaire de la Société Française de Cardiologie et Fellow de l’European Society of Cardiology (FESC) et de l’European Society of Hypertension (FESH).

Signataire de plus de 250 articles scientifiques dans des revues médicales internationales, mon expertise dans le domaine de l’hypertension artérielle est reconnue en France et à l’international.


Quel est le rôle de la FRHTA dont vous êtes le président ?


Fondée en 2006, la Fondation de Recherche sur l’hypertension artérielle (FRHTA) a pour but de définir, de promouvoir et de financer des activités de recherche dans le domaine de l’hypertension artérielle et des maladies associées.

Pour atteindre ces objectifs, la Fondation a doté, sur appels d’offre, des programmes de recherche sur l’HTA pour un montant de plus de 4 millions d’euros au cours de la dernière décennie et a participé au financement de projets de télémédecine et d’applications santé dans l’HTA.

La Fondation s’est également donné pour mission d’aider les 10 millions de personnes en France suivies pour une hypertension artérielle, de délivrer des informations fiables et de mettre à disposition du grand public des outils de e-santé destinés à diagnostiquer et suivre les hypertendus.

C’est pourquoi, en 2019, la FRHTA a réalisé avec le Comité Français de Lutte contre l’HTA (CFLHTA), pour la première fois en France, la campagne grand public « Prenez votre tension en main ». Son objectif était de favoriser l’auto dépistage de la tension grâce à l’utilisation d’un tensiomètre automatique.

Pour permettre l’usage du tensiomètre sans l’aide d’un professionnel de santé, la Fondation a conçu et réalisé un outil de e-santé facile d’usage et gratuit : l’application depistHTA®. Une grande enquête nationale a été réalisée et des actions en entreprise ont été menées qui ont montré la faisabilité et l’intérêt de l’autodépistage de l’hypertension avec des tensiomètres automatiques.

Cette première action en faveur des patients avec une hypertension artérielle qui utilisait des outils de e-santé (tensiomètre automatique, application santé) ayant été une réussite, nous avons réalisé une nouvelle action pour le grand public en 2020. Nous voulions cette fois-ci nous adresser aux 10 millions de sujets qui se connaissent hypertendus et se soignent et qui veulent améliorer la surveillance de leur maladie par la réalisation du relevé d’automesure.

Pour les aider à bien utiliser leur tensiomètre automatique, la FRHTA a mis au point l’application suiviHTA®, toujours facile d’usage et gratuite, qui permet aux patients soignés pour une HTA de bien suivre les recommandations des experts pour la réalisation du relevé d’automesure mais aussi d’analyser les valeurs de tension obtenues et de donner un conseil en relation avec les tensions mesurées.



Pouvez-vous dresser un état des lieux de l’HTA en France ?


L’hypertension artérielle est la principale maladie chronique et la première cause de décès cardiovasculaires en France et dans le monde. En effet, si elle n’est pas diagnostiquée ni correctement soignée, elle provoque de graves maladies neurologiques (AVC) et cardiologiques (infarctus, insuffisance cardiaque, arythmie).

Les études épidémiologiques réalisées en France, comme l’étude FLAHS 2019, ont montré des tendances défavorables dans la prise en charge de l’HTA. Non seulement le nombre des hypertendus traités a diminué en France entre 2012 et 2019(10,2 millions de patients traités en 2019), mais le pourcentage des hypertendus traités et ayant des tensions encore trop élevées a augmenté.

Pour tenter de renverser cette situation défavorable, des experts de l’HTA proposent d’utiliser les nouveaux moyens offerts par la e-santé et de les diffuser largement auprès des patients hypertendus.

La FRHTA a mis beaucoup d’énergie pour développer des applications santé qui, en s’intégrant à des solutions de télémédecine, permettent une nouvelle prise en charge des hypertendus. Nous espérons que la conséquence de cette nouvelle organisation du parcours de soins se traduira par une amélioration de la prise en charge de l’HTA en France.



Quelle est votre vision sur l’usage de la e-santé dans l’hypertension?


La crise sanitaire du COVID-19 a montré que la e-santé permettait de poursuivre la prise en charge des malades chroniques qui ne pouvaient pas accéder à leurs soins habituels.

Avant la crise, les outils de la e-santé en hypertension artérielle se limitaient à l’auto dépistage, à l’évaluation des risques d’HTA et au suivi de l’observance des traitements.

Pendant le confinement, il a été possible d’organiser le suivi des patients hypertendusgrâce à la téléconsultation et à l’automesure de la tension qui était indispensable.

Avec le retour à un suivi habituel pour les hypertendus, il est prévisible que la e-santé en hypertension connaisse un nouvel essor. Les patients vont accepter de réaliser des automesures avant de se rendre à leur visite de suivi présentielle ou en téléconsultation, les médecins vont favoriser l’usage des tensiomètres automatiques comportant une aide à la gestion des mesures de la tension avant et pendant la consultation.

La mise en place de nouveaux parcours de soins comportant une alternance de consultation présentielle et de téléconsultation sera favorisée par une rémunération au forfait du patient hypertendu. La mise à disposition d’outils de e-santé en HTA sera le prérequis à ces nouvelles modalités qui viendront progressivement compléter puis possiblement remplacer des pratiques actuelles.

Ces probables changements de pratique n’auraient pas pu voir le jour sans une innovation majeure : celle du tensiomètre automatique.

 
Retour | 
Infos@tension, juillet 2021


La lettre mensuelle d’information sur l’HTA est disponible ici


En ce mois de juillet, le thème est "Risques de l’HTA diastolique"

Au sommaire : Le conseil du Pr Xavier Girerd (FRHTA), Le chiffre FLAHS, l’Info Recherche par le Dr Marie-Catherine Wimart (CFLHTA) et L’invité : le Dr Sylvain Lejeune.

Pour lire la lettre, rendez-vous ici

Afin de recevoir infos@tension, inscrivez-vous ici

Les téléchargements
Vous souhaitez connaître votre tension artérielle ?

Vous devez réaliser une automesure ?

La FRHTA dans la presse

Le Monde


30 juin 2021 : Diabète, Hypertension : effets collatéraux du Covid


Egora n°300


Juillet 2021 : L’avenir appartient à la santé numérique


Santé Magazine


Mars 2021 : Comment prendre sa tension soi-même avec un tensiomètre ?


Inquiétante dégradation du contrôle de la prise en charge de l’HTA en France


Néphrologie et Thérapeutique (16) 2020 : 347-352


Le Journal des femmes


8 décembre 2020 : "Anti-hypertenseurs: naturel, médicament, effets secondaires"


Réalités cardiologiques


N°357, novembre 2020 : "Quoi de neuf en HTA ?"
- HTA et covid-19 : ce que l’on sait en novembre 2020
- La témédecine dans l’HTA : le coup d’accélérateur apporté par la covid-19


TLM (Toute L’information sur la formation Médicale continue)


N° 121 daté oct/nov/déc 2020 : "Les bonnes pratiques d’utilisation de l’automesure tensionnelle à domicile"


SPECIALISTES DE L'HTA
Société Française d'Hypertension Artérielle
Comité Français de Lutte Contre l'Hypertension Artérielle
NEWSLETTER - LA LETTRE DE LA FRHTA
Courriel

inscription     désinscription
RETROUVEZ-NOUS
Facebook Facebook
Last update 20/07/2021 |
Concept & Development by Cosmo | HDP