La Fondation de Recherche sur l'Hypertension Artérielle - 5 rue des Colonnes du Trône 75012 Paris(France)
Tel. 01.43.87.81.86 - Fax 01.43.87.81.89 - Courriel : contact.frhta@frhta.org

Infos@tension

Infos@tension

Infos@tension



Afin de recevoir infos@tension, la lettre d’information sur l’HTA,


La lettre d’information de la Fondation de Recherche sur l’Hypertension Artérielle


Tension variable : qu’en penser ?


Novembre 2021



LE SOMMAIRE - NOVEMBRE 2021






écoutez la lettre



















LE CONSEIL DU Pr XAVIER GIRERD
Novembre 2021


" La forme d’hypertension dite systolique est fréquente après 70 ans et caractérisée par une tension SYS élevée et variable et une tension DIA normale et peu variable. "





Auteur : Pr Xavier Girerd, Président de la Fondation de Recherche sur l’Hypertension Artérielle et cardiologue à l’Assistance Publique à Paris.

Dans ce numéro d’infos@tension, je souhaite vous informer sur les raisons d’une tension variable. Avec la démocratisation de l’usage des tensiomètres automatiques, j’entends fréquemment les patients et les médecins me parler de leur perplexité face aux chiffres sans cesse différents qu’affiche le tensiomètre.

La première chose à savoir est que les chiffres de tension mesurés par un tensiomètre automatique sont d’une grande précision et d’une bonne fiabilité. Toutefois, il faut que l’usager vérifie que le brassard est de la bonne dimension par rapport à la taille de son bras et rappelons que le brassard de bras sur lequel est inscrit 22-42 cm va convenir à 95 % de la population vivant en France.

Si le bras est très mince, il faut utiliser un brassard de moins de 22 cm, si le bras est très volumineux il faudra utiliser un brassard de plus de 42 cm.

Pour le tensiomètre de poignet, il faut s’assurer que l’écran est bien positionné sur le côté paume de la main car sinon les mesures risquent d’être de mauvaise qualité et sont alors le plus souvent plus hautes qu’en vérité.

La deuxième chose est que la tension est normalement différente à chaque contraction cardiaque, donc il est normal que la tension affichée sur l’écran du tensiomètre soit différente pour le chiffre SYS et le chiffre DIA à chaque affichage.

La troisième cause de variations concerne le changement de bras. Pour chaque sujet, il existe un bras avec une tension plus haute. Ces différences sont faibles et ce n’est que s’il existe une différence de plus de 30 pour la tension SYS qu’une recherche d’une sténose sur une artère doit être réalisée.

La quatrième cause est la variation de la tension SYS pouvant dépasser 20 d’une mesure à l’autre alors que le sujet est resté au calme et au repos. Cette variation est plus fréquemment observée chez les sujets ayant des artères ayant perdu la souplesse de leur paroi. Cela est rencontré chez beaucoup de sujets qui sont déjà connus et soignés pour une HyperTension Artérielle (sujet âgé de plus de 70 ans, sujet diabétique, sujet tabagique, sujet avec athérosclérose évoluée, sujet avec maladie rénale à un stade avancé). Ces hypertendus ont une forme d’hypertension dite systolique avec une tension SYS élevée et très variable alors que la tension DIA est le plus souvent normale et très peu variable.

Ces patients sont plus souvent sujets à des poussées de tension qui parfois s’accompagnent de symptômes comme des maux de tête et/ou des bouffées de chaleur. Pour ces sujets, le conseil à suivre est de ne pas s’inquiéter et de refaire au moins deux nouvelles mesures de la tension séparées d’une minute de repos.

En un mot, en cas de mesure élevée de la tension, il ne faut pas tenir compte du résultat d’une seule mesure et il faut refaire d’autres mesures.

Pour être aidé dans la façon de bien utiliser son tensiomètre automatique et obtenir un conseil concernant les chiffres de sa tension, utilisez l’application depistHTA mise au point par la FRHTA.

Pour télécharger gratuitement depistHTA rendez-vous sur depisthta.net

LE CHIFFRE FLAHS
Novembre 2021


En France en 2020, les hypertendus ayant une HTA systolique étaient 19 % mais ce pourcentage était de 27 % chez les sujets âgés de 75 ans et plus.





Auteur : Pr Xavier Girerd, Président de la Fondation de Recherche sur l’Hypertension Artérielle et cardiologue à l’Assistance Publique à Paris.

L’enquête FLAHS 2020 a été réalisée en juillet 2020 par un auto-questionnaire envoyé à 6000 individus âgés de 35 ans et plus issus de la base de sondage permanente Métascope de Kantar Health. Une représentativité des résultats pour la population Française métropolitaine a été assurée par redressement statistique des données.

Dans FLAHS 2020, les hypertendus systoliques isolés étaient :
  • 19 % chez les sujets traités par antihypertenseurs et âgés de 35 ans et plus
  • 27% chez les sujets traités et âgés de 75 ans et +

Ces données indiquent que l’hypertension systolique isolée (une tension SYS élevée mais avec une tension DIA normale) concerne surtout les sujets les plus âgés.


Pour consulter tous les résultats des études FLAHS, rendez-vous à la rubrique Enquêtes FLAHS.



L’INFO RECHERCHE
Novembre 2021


Variabilité de la tension et troubles des fonctions supérieures : résultats d’une méta-analyse.







Auteur : Dr MC Wimart, membre du Comité Français de Lutte contre l’Hypertension Artérielle

L’hypertension est un facteur de risque de complications cardiovasculaires et particulièrement d’Accident Vasculaire Cérébral lorsque l’hypertension n’est pas bien traitée. Des études ont aussi montré qu’une tension élevée à l’âge de 50 ans augmentait le risque d’avoir un trouble de la mémoire. De plus, plusieurs études ont montré qu’une augmentation de la variation de la tension était aussi associée au risque d’altération des fonctions cognitives après l’âge de 70 ans.

En novembre 2021 a été publiée une méta-analyse incluant 20 études regroupant près de 8 millions de personnes dont l’âge entre l’inclusion et la fin de suivi était entre 55 et 84 ans. Dans chaque étude, il a été regardé si une augmentation de la variabilité de la tension était associée au risque de voir survenir une altération de la mémoire (troubles cognitifs et démence).

La méta-analyse des résultats indique qu’une augmentation de la tension moyenne mais aussi de la variabilité de la tension SYS et de la tension DIA sont associées au risque de voir survenir des troubles de la mémoire.

La méta-analyse montre en plus que le rôle de la variabilité est plus important que le rôle joué par l’élévation de la tension moyenne.

En conclusion : cette méta-analyse confirme bien qu’une élévation de la tension et que la survenue d’une HTA du milieu de la vie augmentent bien le risque de voir apparaître un trouble de la mémoire dans le grand âge. De plus, elle montre que la variation de la tension SYS et DIA possède aussi un rôle dans la survenue des troubles de la mémoire. Cette étude ne permet toutefois pas de donner une explication à ce rôle joué par la variation de la tension sur la mémoire. Elle ne détaille pas non plus le type de variation de la tension qui est le plus à l’origine de ces anomalies et ne s’intéresse pas non plus aux effets parfois favorables que les traitements antihypertenseurs peuvent avoir pour prévenir les troubles de la mémoire chez les hypertendus.

La variation de la tension étant un phénomène fréquemment observé chez l’hypertendu et chez le sujet âgé, d’autres études seront nécessaires avant d’affirmer le rôle défavorable d’une augmentation des variations de la tension sur les troubles cognitifs pouvant survenir chez les hypertendus.


Heuse RAA et col. Hypertension 2021 78 1478-89.


L’INVITÉ DE INFOS@TENSION
Novembre 2021


Pr Olivier Hanon :
« Il est absolument majeur de traiter son HTA, non seulement pour éviter les événements cardiaques mais aussi pour éviter de développer des troubles de la mémoire. »





HTA et fonctions cognitives, où en sommes-nous?

Selon des données assez récentes, avoir de l’hypertension artérielle vers l’âge de 50-60 ans expose au risque de développer des troubles de la mémoire 20 ans plus tard. Des études ont mis en évidence que donner un traitement antihypertenseur réduit d’environ 20 % le risque de troubles de la mémoire.

Pourquoi a-t-on des troubles de la mémoire quand on a de l"HTA ? Il y a 2 raisons :
  • Soit parce que l’HTA entraine des lésions des petits vaisseaux cérébraux qui, lorsqu’elles sont localisées dans les zones stratégiques de la mémoire, vont provoquer des troubles de la mémoire.
  • Soit parce que l’HTA favorise la formation des fameuses plaques amyloïdes qui vont être responsables de la maladie d’Alzheimer.

Chez les personnes âgées, la pression artérielle varie. Cette variabilité est un marqueur du vieillissement. La pression n’est pas toujours identique lors des différentes consultations, elle est très variable, ce qui reflète un état vasculaire altéré : ce vieillissement des artères peut aussi provoquer des troubles de la mémoire. Plusieurs études récentes, dont une menée sur une cohorte française, a montré que plus il y avait de variabilité de la tension au cours de différentes consultations plus il y avait un risque de développer des troubles de la mémoire.

Actuellement, il n’y a pas de traitement curatif des troubles neurocognitifs majeurs - ce qu’on appelait les démences avant. Le seul traitement est donc préventif: de tous les médicaments qui existent, seuls les médicaments antihypertenseurs ont démontré qu’ils pouvaient réduire ces risques de troubles cognitifs car ils sont efficaces pour réduire la pression artérielle et sa variabilité.

Il est donc absolument majeur de traiter son HTA, non seulement pour éviter les événements cardiaques ou cérébraux types accidents vasculaires mais aussi pour éviter de développer des troubles de la mémoire.


Parlez-nous d’une de vos collaborations les plus marquantes avec la FRHTA?

La mise à disposition auprès des patients d’applications pour smartphones est très importante. Avec le Comité de Lutte Contre l’HTA, il y a à peu près 15 ans, nous avons mis en place des grilles assez simples pour mesurer la tension à domicile, à remplir au crayon sur un papier.

On avait mis en évidence qu’il fallait prendre la tension 3 fois le matin, 3 fois le soir, selon la « règle des 3 ».

Cela a évolué puisque, maintenant, la FRHTA propose des applications innovantes, où les gens n’ont plus à recopier sur une feuille. Ils prennent en photo l’écran du tensiomètre, tout est enregistré dans l’application, des conseils sont proposés aux patients : soit de refaire une mesure, soit d’aller voir le médecin.

On a très clairement amélioré la prise en charge de l’HTA en faisant rentrer la mesure de la pression artérielle à domicile, tout comme le thermomètre pour la prise de température, et en simplifiant les indications.



ARCHIVES



Infos@tension - octobre 2021


MISSIONS DU PATIENT HYPERTENDU


Ecouter la lettre


Infos@tension - septembre 2021


DIABETE ET HYPERTENSION


Ecouter la lettre



Infos@tension - juillet 2021


RISQUES DE L’HTA DIASTOLIQUE




Infos@tension - juin 2021


NOUVEAUX TRAITEMENTS DE l’HTA



Découvrir l’invité : Le professeur Atul Pathak explique la place de la dénervation rénale dans le traitement de l’hypertension.


Infos@tension - mai 2021


SEL ET TENSION



Découvrir l’invité : Valérie Siegler, directrice générale de Spadel France, parle des eaux de Wattwiller et de son engagement en faveur de la Fondation de Recherche sur l’HTA.



Infos@tension - avril 2021


VIEILLISSEMENT ET HYPERTENSION : L’ÂGE DES ARTERES



Découvrir l’invité : Le Pr Pierre Boutouyrie, chef du service de pharmacologie (HEGP, Paris) et président de ARTERY, explique les liens entre vieillissement vasculaire et hypertension.



Infos@tension - mars 2021


TENSION CHEZ LES FEMMES



Découvrir l’invité : le Pr Claire Mounier-Vehier, cofondatrice de «Agir pour le cœur des femmes», rappelle l’importance de la surveillance de la tension à chaque étape de la vie féminine. Pour en savoir plus : http://www.agirpourlecoeurdesfemmes.com



Infos@tension - février 2021

Applis pour l’HTA : comment choisir ?



Ecouter la lettre :

Découvrir l’invité : Lydie Canipel, co-Présidente de la Société Française de Santé Digitale, indique son engagement pour une médecine numérique plus humaine et revient sur ses expériences avec la FRHTA.



Infos@tension - janvier 2021

Automesure de la tension


Ecouter la lettre :

Découvrir l’invité : le professeur Roland Asmar nous explique l’intérêt de l’automesure dans la prise en charge de l’hypertension et les atouts de l’application suiviHTA, tant pour le patient que pour le médecin.



Infos@tension - décembre 2020

Suivi des hypertendus en 2020


Ecouter la lettre :

Découvrir l’invité : Robert Boualit (Solutions Santé Digitale) est l’éditeur des applisHTA. Il s’est appuyé sur l’expertise scientifique de la Fondation pour créer une suite d’applications destinées à améliorer la prise en charge des hypertendus.



Infos@tension - novembre 2020


Hypertension et COVID-19


Ecouter la lettre :

Découvrir l’invité : Nicolas Lachaux (Groupe Spengler) propose de rapporter dans des magasins de vente de matériel médical les tensiomètres inutilisés afin de les recycler ou de les réemployer dans le cadre d’associations humanitaires.
 
Retour | 
ESPACE PHARMACIES
La FRHTA met à votre disposition des outils pour permettre aux usagers de réaliser un autodépistage de la tension au sein de l’officine et vous aide à mettre en place des actions de dépistage.


Infos@tension, novembre 2021


La lettre mensuelle d’information sur l’HTA est disponible ici


En ce mois de novembre, le thème est "Tension variable : qu’en penser ?"

Au sommaire : Le conseil du pr Xavier Girerd (FRHTA), Le chiffre FLAHS, l’Info Recherche par le Dr Marie-Catherine Wimart (CFLHTA) et L’invité : le Pr Olivier Hanon.

Pour écouter la lettre, rendez-vous ici

Afin de recevoir infos@tension, inscrivez-vous ici

Les téléchargements
Vous souhaitez connaître votre risque d’être hypertendu ?
Faites le test predicHTA :
- ou en téléchargeant le questionnaire
> en quelques secondes, vous savez si vous devez réaliser un dépistage

Vous souhaitez connaître votre tension artérielle ?
Il vous faut un tensiomètre automatique
+ l’application
à télécharger gratuitement sur Apple Store / sur Google play
OU le test "autodépistage de la tension" à remplir
>> en quelques minutes vous obtenez un conseil personnalisé



Vous devez réaliser une automesure ?
Il vous faut un tensiomètre automatique
+ l’application
à télécharger gratuitement sur Apple Store / sur Google play
OU le "relevé d’automesure" à remplir
>> vous obtenez un conseil personnalisé

Vous êtes professionnel de santé et souhaitez obtenir le kit
automesure/suiviHTA ?

La FRHTA dans la presse

Réalités cardiologiques


Novembre 2021 : Quoi de neuf en hypertension artérielle ?
Par le Pr X. Girerd
Lire l’article

Le Monde Pharmaceutique


Septembre 2021 : Semaine nationale de prévention du diabète : Les pharmaciens invités à dépister

Ouest France


21 septembre 2021 : Diabète et hypertension: des risques cumulés pour une alliance fatale

Top Santé


15 septembre 2021 : Diabète et hypertension artérielle, deux maladies liées

Le Monde


30 juin 2021 : Diabète, Hypertension : effets collatéraux du Covid

Egora n°300


Juillet 2021 : L’avenir appartient à la santé numérique

Santé Magazine


Mars 2021 : Comment prendre sa tension soi-même avec un tensiomètre ?

Inquiétante dégradation du contrôle de la prise en charge de l’HTA en France


Néphrologie et Thérapeutique (16) 2020 : 347-352

SPECIALISTES DE L'HTA
Société Française d'Hypertension Artérielle
Comité Français de Lutte Contre l'Hypertension Artérielle
NEWSLETTER - LA LETTRE DE LA FRHTA
Courriel

inscription     désinscription
RETROUVEZ-NOUS
Facebook Facebook
Last update 26/11/2021 |
Concept & Development by Cosmo | HDP