La Fondation de Recherche sur l'Hypertension Artérielle
 
La Fondation de Recherche sur l'Hypertension Artérielle - 5 rue des Colonnes du Trône 75012 Paris(France)
Tel. 01.43.87.81.86 - Fax 01.43.87.81.89 - Courriel : contact.frhta@frhta.org
Recherche

Hypertendus : Suivez le guide !

Hypertendus : Suivez le guide !

Images_HTA_Thème


Edito

« L’hypertension artérielle est une maladie silencieuse responsable de 7 millions de morts dans le monde par an, et de près de la moitié des accidents cardio-vasculaires en France. Âge, hérédité, excès de consommation de sel ou d’alcool, surcharge pondérale, maladie rénale ou métabolique comme le diabète..., les causes de la maladie sont multiples entraînant un vieillissement accéléré des organes cibles comme le coeur, le cerveau et les reins.

Chaque année, environ 120 000 infarctus du myocarde et autour de 130 000 accidents vasculaires cérébraux (AVC) sont favorisés par l’hypertension dans notre pays constituant ainsi un des premiers motifs de handicap.

Pourtant, l’hypertension artérielle se traite parfaitement après dépistage, car c’est une maladie silencieuse. Chaque malade peut faire baisser sa pression artérielle en suivant son traitement médicamenteux et en adoptant des règles d’hygiène de vie. De nombreuses études effectuées ces cinquante dernières années confirment que la baisse de la pression artérielle réduit significativement les accidents cardio-vasculaires notamment les AVC, l’infarctus du myocarde, l’insuffisance cardiaque et l’insuffisance rénale.

Ce livret a donc vocation à aider les malades à diminuer leur pression artérielle en suivant les différents conseils prodigués par leurs médecins. Bien mesurer sa tension, suivre un traitement médicamenteux adapté et s’astreindre à une bonne hygiène de vie sont les clés d’une vie longue et sans hypertension ».
Images_HTA_Thème

1- Mieux mesurer Arrêtez définitivement le tabac

Le tabac majore le risque de maladies cardio-vasculaires particulièrement chez l’hypertendu !

Pour vous aider à stopper le tabac, parlez-en avec votre médecin. Il vous conseillera et vous aidera à arrêter complètement grâce à une prise en charge adaptée, à l’utilisation de substituts nicotiniques ou de médicaments qui aideront au sevrage


Qu’est-ce que l’hypertension artérielle (HTA) ?


Au cours d’une consultation, lorsque la pression artérielle (PA) mesurée à plusieurs reprises, au repos, ne descend pas au-dessous de 14/9, soit des valeurs de 140 millimètres de mercure (mmHg) pour la pression systolique et 90 millimètres de mercure pour la pression diastolique, le médecin parle d’une hypertension artérielle.

Près de 15 millions de Français seraient hypertendus mais 4 millions d’entre eux ne seraient pas diagnostiqués ou encore traités. C’est la maladie la plus fréquente dans notre pays et dans le monde

Près de 15 millions de Français seraient hypertendus mais 4 millions d’entre eux ne seraient pas diagnostiqués ou encore traités. C’est la maladie la plus fréquente dans notre pays et dans le monde.


Mesurer sa pression artérielle


Pourquoi faut-il effectuer un relevé d’automesure ?

Pour affirmer le diagnostic d’une hypertension artérielle et pour mettre en place un traitement adapté et efficace, le médecin propose la réalisation d’un relevé d’automesure par le patient lui-même. Les informations obtenues sont plus précises qu’une mesure occasionnelle chez le médecin ou en pharmacie.

En effet, la tension artérielle d’une personne en bonne santé n’est pas stable. Elle fluctue en fonction de l’environnement. Emotion, stress, activité physique... influent directement sur la PA.

• Par exemple, elle peut s’élever lors d’une consultation médicale sous le coup de l’émotion, du stress ou de l’effort ; c’est le fameux effet blouse blanche. À son domicile, le patient retrouve une PA normale confirmée par l’automesure. Cet effet blouse blanche est fréquent, il s’observe chez 25 à 30% des hypertendus et augmente avec l’âge.

• À l’inverse, la PA peut être normale en consultation au repos et être plus élevée chez soi. Cette situation est appelée « hypertension artérielle masquée », sa fréquence est de 10 à 15% chez les hypertendus sous traitement


Images_HTA_Thème Pression systolique :

pression artérielle mesurée dans les artères lorsque le coeur se contracte et y éjecte le sang. Elle est normalement inférieure à 140 mm de mercure au repos.

Pression diastolique :

pression mesurée dans les artères lorsque le coeur ne se contracte pas. Elle est normalement inférieure à 90 mm de mercure au repos.




Comment ça marche ?


L’automesure ne se réalise nullement tous les jours. Il est suffisant de faire le relevé quelques jours avant une consultation chez le médecin. Afin d’obtenir des résultats précis non fluctuants, le relevé de tension doit s’effectuer au calme, au repos et en position assise.

• La Haute Autorité de Santé (HAS) et le Comité Français de la Lutte contre l’Hypertension Artérielle (CFLHTA) préconisent d’appliquer « la règle de 3 », à savoir d’effectuer les prises de tension :

3 fois le matin avant le petit-déjeuner

3 fois le soir avant le coucher

3 jours consécutifs


Les données du relevé d’automesure aideront le médecin pour décider de débuter un traitement contre l’hypertension. Chez les hypertendus traités, l’automesure est souvent utile pour apprécier l’efficacité du traitement et devra être réalisée avant chaque visite chez le médecin.


Quel appareil faut-il choisir ?


Il en existe plusieurs types :
Images_HTA_Thème
• Le tensiomètre positionné au poignet semble plus facile d’utilisation, mais la position de la main par rapport au niveau du coeur influence la valeur de la tension. Pour une bonne utilisation, la mesure de la tension doit s’effectuer « les bras croisés » sur la poitrine.

• Le tensiomètre avec brassard positionné sur le bras, est recommandé
par les médecins car la mesure est de réalisation plus simple et donc plus fiable. Images_HTA_Thème


Il faut demander conseil à un médecin ou à un pharmacien pour choisir l’appareil le plus adapté et connaître les moyens de sa bonne utilisation. Vous pouvez retrouver la liste des appareils recommandés sur le site du Comité Français de Lutte contre l’HTA :

http://www.comitehta.org/automesure/liste-des-appareils-valides-par-lagence-francaise-de-securite-sanitaire-des-produits-de-sante-afssaps/







2 adopter une bonne hygiène de vie


Vous pouvez vous-même aider à mieux régulariser votre pression artérielle avec des règles d’hygiène de vie et une alimentation équilibrée

Une alimentation moins riche en sel


L’excès de consommation de sel contribue à rendre plus difficile le traitement de l’hypertension chez certains hypertendus. Une consommation est excessive si elle dépasse 12 grammes par jour. En réduisant de moitié cet apport, il est possible d’abaisser la pression artérielle et/ou de rendre plus efficace le traitement. Un résultat qui peut permettre de diminuer le nombre des médicaments pour soigner sa tension, ce qui est encourageant !

Question : comment réduire sa consommation de sel ?

Diminuer la quantité d’aliments riches en « sel caché » : pain, fromage, charcuterie, biscuits apéritif, et certaines préparations culinaires industrielles.

Enlever la salière de votre table mais vous pouvez conserver le sel dans la préparation des aliments.

Evitez la consommation des eaux minérales les plus salées (lire les étiquettes).


Une alimentation saine et équilibrée


L’excès de poids est un des ennemis de l’hypertendu. En perdant quelques kilos, vous vous sentez mieux et cela peut contribuer à faire baisser votre PA. Quelques conseils simples pour y parvenir :

Prenez trois repas par jour Images_HTA_Thème

• Manger équilibré en évitant la surconsommation de sucre, de féculents (pain, pâtes, riz...) et de viande rouge riche en graisses

• Privilégiez les fruits, les légumes, la viande blanche (volaille) et le poisson

• Réduisez votre consommation d’alcool

• Limitez la consommation des sodas.

* Enquête FLAHS 2012 réalisée par Kantar Health pour le CFLHTA qui est réalisée sur la forme de questionnaire posé à une population de 3 462 personnes âgée de 35 ans et plus, représentative de la population française.



Une activité physique régulière


Le sport est aussi bon pour le moral que pour le corps.
Pratiquer une activité physique privilégiant les efforts d’endurance Images_HTA_Thèmetelle que la marche rapide, la natation, le vélo d’intérieur ou d’extérieur, le golf mais aussi le jardinage... Cette activité qui entraîne votre coeur et assouplit vos artères est bénéfique si elle est réalisée pendant au moins 20 minutes plusieurs fois par semaine. Après l’effort, votre tension s’abaisse de façon naturelle.

Attention ! Il faut toujours débuter une activité sportive par un échauffement et éviter de la commencer de façon brutale.

A partir du tableau, vous pouvez calculer la dépense en énergie (calories) que procurent différentes activités (en fonction de votre poids actuel).










Arrêtez définitivement le tabac


Images_HTA_Thème
Le tabac majore le risque de maladies cardio-vasculaires particulièrement chez l’hypertendu !

Pour vous aider à stopper le tabac, parlez-en avec votre médecin. Il vous conseillera et vous aidera à arrêter complètement grâce à une prise en charge adaptée, à l’utilisation de substituts nicotiniques ou de médicaments qui aideront au sevrage




3 Bien suivre son traitement


Les mesures diététiques et l’activité physique sont des traitements « non médicamenteux » de l’hypertension.

Images_HTA_ThèmeMalheureusement, chez une majorité de patients, leur efficacité ne suffit pas à obtenir la normalisation des chiffres de tension. Un traitement par des médicaments est alors nécessaire ce qui va permettre d’assurer une bonne protection du coeur, du cerveau, des reins et des vaisseaux.



Les médicaments antihypertenseurs agissent de façon différente sur la pression artérielle




Depuis plus de 40 ans, les médicaments antihypertenseurs sont utilisés pour soigner les hypertendus. Il existe de nombreux médicaments mais ils sont regroupés selon des catégories qui dépendent de leurs modalités d’action pharmacologique :

• Les diurétiques qui agissent sur les reins éliminent le sel en excès.

• Les bêta-bloquants ont une action sur le coeur et les vaisseaux.

• Les inhibiteurs de l’enzyme de conversion diminuent la production d’une substance appelée angiotensine qui favorise la contraction des vaisseaux.

• Les antagonistes de l’angiotensine II s’opposent directement à l’action d’une substance appelée angiotensine qui favorise la contraction des vaisseaux.

• Les antagonistes du calcium ont une action sur les vaisseaux.

Un traitement adapté à chaque hypertendu


Images_HTA_Thème


Le traitement de l’hypertension peut comporter : un, deux, trois ou plus de médicaments. Certains comprimés contiennent en fait deux médicaments ce qui permet de rendre le traitement plus efficace mais aussi plus facile à prendre. Dans l’hypertension, le traitement est adapté à chaque patient et son ordonnance personnelle est rarement celle de son voisin. Le médecin fait le choix des traitements selon le niveau de la tension mais aussi de la présence d’effets indésirables qui, s’ils surviennent, imposent de changer de médicaments.

La prise régulière de vos médicaments est nécessaire pour garder au traitement son efficacité. Le traitement régulier et prolongé de la tension par les médicaments a montré qu’il permettait d’éviter la survenue des complications : AVC, infarctus, insuffisance cardiaque, maladie rénale et même démence vasculaire. Les médicaments antihypertenseurs sont des « prolongateurs » d’un bon état de santé, sans maladie cardio-vasculaire.


Images_HTA_Thème



 
Retour | 
SPECIALISTES DE L'HTA
Société Française d'Hypertension Artérielle
Comité Français de Lutte Contre l'Hypertension Artérielle
NEWSLETTER - LA LETTRE DE LA FRHTA
Courriel

inscription     désinscription
HONCODE
RETROUVER NOUS
Facebook Facebook
Last update 14/02/2017 | Concept & Development by Cosmo | HDP