La Fondation de Recherche sur l'Hypertension Artérielle
 
La Fondation de Recherche sur l'Hypertension Artérielle - 5 rue des Colonnes du Trône 75012 Paris(France)
Tel. 01.43.87.81.86 - Fax 01.43.87.81.89 - Courriel : contact.frhta@frhta.org
Recherche

Articles



Regard des jeunes hypertensiologues

Prise en charge des patients avec SAOS et hypertension artérielle

du 27/03/2014
Syndrome apnée du sommeilCommentaires sur les recommandations (position paper) communes de l’ESH et de l’ERS sur la prise en charge des patients avec syndrome d’apnées obstructives du sommeil (SAOS) et hypertension artérielle (HTA)

Parati et coll., J Hypertens 2012; 30: 633-646






Le SAOS est un des troubles respiratoires liés au sommeil. Il est dû à un collapsus des voies aériennes supérieures; il se rencontre plus volontiers chez l’homme, en surpoids, souvent (mais pas exclusivement!) dans un contexte métabolique défavorable.

De part les stimuli dont il est à l’origine (dont l’hypoxie intermittente), il entraîne toute une cascade de mécanismes (dont l’hyperactivité sympathique) à l’origine des conséquences cardiovasculaires du SAOS. Parmi elles, l’HTA. De nombreuses études, épidémiologiques, physiopathologiques, cliniques et thérapeutiques, ont mis en exergue les relations étroites entre SAOS et HTA.

Les recommandations ici commentées et discutées ont le grand mérite de faire une excellente synthèse des données actuelles et de soulever quelques questions. Voici les 13 points à retenir à mon sens.

1. Il est maintenant bien démontré que HTA et SAOS sont liés de façon étroite et indépendante. Ce sont plus de 50% des patients apnéiques qui sont hypertendus et environ un tiers des hypertendus ont un SAOS. Ceci conduit au «devoir» d’évoquer un SAOS chez tout hypertendu.

2. Il faut également penser au SAOS chez l’enfant et chez la femme, en cas d’HTA.

3. La définition du SAOS est précise, reposant sur la présence de symptômes (dont la somnolence diurne) et d’un nombre d’événements respiratoires (apnées/hypopnées) élevé (plus de 5 par heure d’enregistrement).

4. Outre l’HTA, le SAOS (surtout s’il est sévère) augmente le risque de coronaropathie, d’accident vasculaire cérébral et d’insuffisance cardiaque.

Le SAOS favorise également la survenue de lésions des organes cibles liées à l’HTA. Ainsi, remodelage vasculaire, rigidité artérielle accrue et athérome accéléré sont plus fréquents chez l’hypertendu apnéique. Il en est de même au niveau cardiaque avec un remodelage myocardique

Dernière modification 17/09/2014

 
Retour | 
SPECIALISTES DE L'HTA
Société Française d'Hypertension Artérielle
Comité Français de Lutte Contre l'Hypertension Artérielle
NEWSLETTER - LA LETTRE DE LA FRHTA
Courriel

inscription     désinscription
HONCODE
RETROUVER NOUS
Facebook Facebook
Last update 13/06/2017 | Concept & Development by Cosmo | HDP