La Fondation de Recherche sur l'Hypertension Artérielle
 
La Fondation de Recherche sur l'Hypertension Artérielle - 5 rue des Colonnes du Trône 75012 Paris(France)
Tel. 01.43.87.81.86 - Fax 01.43.87.81.89 - Courriel : contact.frhta@frhta.org
Recherche

Articles



Regard des jeunes hypertensiologues

Une pression artérielle systolique proche de 150 mmHg est un objectif approprié pour la prévention primaire dans la population des patients âgés ?

du 16/10/2014
Cohorte Il s’agit d’une analyse faite à partir d’une cohorte.
De cette cohorte, 1845 patients âgés de 60 ans et plus (65,5 ans en moyenne), en prévention primaire, ont été inclus avec un suivi de 10 ans. Les patients ont été classés en 4 groupes en fonction de leur niveau tensionnel initial (évalué dans des conditions standardisées avec un sphygmomanomètre à mercure):
PA <120/80mmHg (groupe 1)
PAS 130-139mmHg ou PAD 80-89mmHg (groupe 2)
PAS 140-149mmHg (groupe 3)
PAS >150mmHg ou PAD >90mmHg ou traitement antihypertenseur en cours (groupe 4).
Si la PAS et la PAD se situaient dans 2 groupes différents, le patient était assigné au groupe le plus élevé. En analyse multivariée, les patients du groupe 3 ont un risque de complications cardiovasculaires majoré de 79% par rapport au groupe 1. Seuls les patients du groupe 4 présentent en plus un excès de risque de mortalité cardiovasculaire avec un HR à 2.15 [1.16-3.96] et de mortalité totale avec un HR à 1.49 [1.00-2.23].

Les auteurs concluent que les patients ayant une PAS entre 140 et 150mmHg sont à haut risque d’événements cardio-vasculaires. Ils souhaitent que leurs résultats viennent pondérer les récentes recommandations du JNC 8 (publiées en 2014) fixant à 150/90mmHg l’objectif tensionnel chez le patient âgé de plus de 60 ans (contre 80 ans pour les européens). En se basant sur les résultats d’études contrôlées et randomisées (JATOS, VEISH, CASE), les auteurs suggèrent (dans la discussion) que l’on pourrait retenir le seuil de 150mmHg de PAS au-delà de 75 ans (140mmHg avant).

Pour le CjH, au-delà de données pronostiques intéressantes dans une population de patients âgés en prévention primaire (dont plus de la moitié sont en fait normotendus sans traitement), cette seule étude ne permet sûrement pas de répondre à la question du bénéfice du traitement antihypertenseur chez le sujet hypertendu âgé. Les patients en prévention primaire les plus fragiles n’ont par ailleurs pas été inclus dans l’analyse. Il reste selon nous important de suivre les recommandations de l’ESH/ESC et la SFHTA en 2013 en faisant la distinction entre les patients âgés de moins ou de plus de 80 ans. Chez l’octogénaire (tenant compte des résultats d’HYVET), il est ainsi recommandé de fixer un objectif de PAS < 150mmHg (sans hypotension orthostatique et sans dépasser 3 antihypertenseurs pour la SFHTA). Avant 80 ans, tenant compte bien entendu de l’état général du patient, l’objectif est la normalisation tensionnelle en dessous de 140/90mmHg.



Is systolic blood pressure below 150 mmHg an appropriate goal for primary prevention of cardiovascular events among elderly population? Moheby R et al. Journal of the American Society of Hypertension (2014).



Dernière modification 16/10/2014

 
Retour | 
SPECIALISTES DE L'HTA
Société Française d'Hypertension Artérielle
Comité Français de Lutte Contre l'Hypertension Artérielle
NEWSLETTER - LA LETTRE DE LA FRHTA
Courriel

inscription     désinscription
HONCODE
RETROUVER NOUS
Facebook Facebook
Last update 14/02/2017 | Concept & Development by Cosmo | HDP